Retour à l'accueil du site Forum du site Nous contacter... Crédits

     L'eau de pluie : Ses avantages

  • Accueil
  • Articles et documents
  • L'eau de pluie
  • Idées & avantages
  • L'eau de ville
  • Nouvel arrêté 2008
  • Forum
  • Nous contacter
  • Crédits du site

  • L’eau de pluie météorite est une ressource d’eau naturelle inépuisable. Les nappes souterraines et les rivières dans lesquelles est prélevée l’eau destinée à la fabrication de l’eau potable sont constituées pour la France à 93 % d’eau de pluie. Quand on sait que les 2/3 des nappes phréatiques en France sont polluées par une pollution agricole et industrielle importante, on ne peut que s’inquiéter de l’avenir de notre eau potable.

    De plus en plus polluée, l’eau du robinet demandera de plus en plus de traitement ce qui implique que son coût sera supporté par les collectivités c'est-à-dire par le consommateur.

    L’eau saine deviendra une denrée rare et il y a lieu, dès aujourd’hui, de la préserver pour nous-même et pour les générations futures.

    Nous avons tous une fausse image de la qualité de l’eau de pluie : pluie acide, pluie polluée. Pourtant nos ancêtres utilisaient l’eau de pluie brute sans ménagement pour se laver le corps, les cheveux, et pour toutes les tâches ménagères, même jusqu’à la boire.

    SOS Planète Eau
    Eau optimo
    Savonature, création de savons bio

    L’eau de pluie météorite est très peu polluée et dépend de son environnement. Sa pollution est à plus de 90 % sous forme de solide et non sous forme dissoute. L’essentiel de la pollution des eaux pluviales est sous forme particulaire et peut être aisément stoppée par filtration et décantation.

    On distingue en général 2 appellations distinctes : l’eau de pluie météorite avant de tomber sur les toits, et l’eau de pluie récupérée par ruissellement dite eau pluviale.

    L’eau de pluie est légèrement acide, polluée ou sans pollution, en raison de sa teneur en dioxyde de carbone CO2 toujours présent dans l’atmosphère, l’eau de pluie est naturellement acide (PH de 5 à 6), valeur qui diffère selon les régions.Nous verrons plus loin l’intérêt de l’acidité naturelle de l’eau de pluie pour la valorisation de l’eau de pluie dans l’habitat.

    Il n’existe pas de norme de qualité de l’eau de pluie. Les analyses reprennent les paramètres utilisés pour l’eau potable.

    Cependant, une association belge sur le domaine de la revalorisation des eaux pluviales a publié en avril 2004 une étude intéressante sur la teneur en différents ions d’eau du commerce et de l’eau de pluie filtrée.

    Tableau de résultats

    Marque
    K+ Potassium
    Marque
    CA²+ Calcium
    Marque
    Na+ Sodium
    Valvert
    0,2
    Mont Roucous
    1,2
    Valvert
    1,9
    Mont Roucous
    0,4
    Spa reine
    3,5
    Mont Roucous
    2,8
    Spa reine
    0,5
    Saint Martin
    6,4
    Spa reine
    3
    Saint Martin
    0,5
    Eau de pluie filtrée
    7,2
    Saint Martin
    3
    Eau de pluie filtrée
    0,7
    Volvic
    9,9
    Cristaline
    4,4
    Evian
    1
    Spa Marie-Henriette
    11
    Vittel
    4,7
    Spa Marie-Henriette
    1,3
    Bru
    23
    Eau de pluie filtrée
    4,9
    Presby
    1,5
    Cristalline
    63
    Evian
    5
    Cristaline
    1,6
    Chaudfontaine
    65
    Presby
    7
    Chaudfontaine
    2,5
    Valvert
    67,6
    Bru
    8
    Contrex
    3,2
    Cristalline
    70
    Contrex
    9,1
    Volvic
    5,7
    Evian
    78
    Volvic
    9,4
    Badoit
    10
    Presby
    84
    Spa Marie-Henriette
    10,5
    CMA*
    12
    L’Oiselle
    164
    S.Pellegrino
    42
    L’Oiselle
    21
    Badoit
    190
    Chaudfontaine
    44
    Cristalline
    21
    Vittel
    202
    L’Oiselle
    86
    Bru
    105
    S.Pellegrino
    208
    Cristalline
    99
    S.Pellegrino
    ?
    CMA*
    270
    Badoit
    150
    Vittel
    ?
    Contrex
    486
    CMA*
    150

    Source : Terreau – "Les amis de la terre" - avril/mai 2004

    (*) - CMA : Concentration Maximale Admissible à la sortie des installations de traitement pour les eaux potables distribuées par canalisation (arrêté belge).


    Voici une analyse d’une eau de citerne qui indique clairement combien l’eau de pluie est déjà proche d’une eau potable et même bio-compatible, sans aucun traitement.

    Avant traitement
    Normes maximales pour une eau potable
    pH (acidité basicité)
    7 à 8
    6,5 à 9,2
    rH2 (oxodo réduction)

    28 à 29

    Dureté totale
    ± 5° F (± 50mg de carbonate de calcium – CaCO3/litre
    67 °F
    Minéralisation globale
    ± 80 mg/litre
    1500 mg/litre
    Ca2+ (calcium)
    21 mg/litre
    270 mg/litre
    Na+ (sodium)
    1,6 mg/litre
    150 mg/litre
    K+ (potassium)
    0,8 mg/litre
    12 mg/litre
    SO4² (sulfate)
    9,5 mg/litre
    250 mg/litre
    Cl- (chlorure)
    9 mg/litre
    200 mg/litre
    NO3- (nitrate)
    6mg/litre
    50 mg/litre
    Bactéries banales
    Grand nombre
    absence
    Bactéries pathogènes
    Parfois petit nombre
    absence

    Source : Terreau - "Les amis de la terre" - Mons - Belgique

    Eau de pluie*

    On voit ainsi qu’une petite réduction du PH (acidité) obtenue par un séjour dans une citerne en béton et une filtration appropriée pour se débarrasser des bactéries suffisent pour atteindre l’objectif d’une eau potable à partir de l’eau de pluie récupérée !

    Fondation Nicolas Hulot